La louche en or

Création Compagnie Volubilis (2009)

AFFICHE LA LOUCHE EN OR

Durée du spectacle : 45 mn
Tranche d’âge : à partir de 2 ans

L’histoire :

Pour sauver sa mamie, Mayiba part dans la savane avec une louche en bois chercher le Munja, fleuve-serpent, malgré Ngila, la bête mystérieuse…

Il y a très, très, très longtemps, une fillette haute comme trois mangues, qui s’appelait Mayiba vivait dans un village avec sa grand-mère. Une terrible canicule s’abattit sur le village et malheureusement la grand-mère de Mayiba tomba gravement malade, une seule chose pouvait la soigner : quelques gouttes d’eau. Commence alors pour Mayiba une quête initiatique, et équipée d’une grosse louche pour transporter l’eau qu’elle espère trouver, elle part en terre inconnue chercher le Munja grand fleuve qui tel un serpent se déplace dans la savane où vit le Ngila, bête mystérieuse qui fait trembler les Hommes …

LA LOUCHE EN OR est une invitation au voyage au pays de l’imaginaire africain mêlant conte, musique, théâtre et danse…

Distribution :

  • Texte : Véronique Essaka-De Kerpel
  • Mise en scène : Véronique Essaka-De Kerpel et Ludovic Parfait Goma
  • Musique : Ludovic Parfait Goma
  • Décor et scénographie :  Ludovic Parfait Goma
  • Costumes : Véronique Essaka-De Kerpel et Ludovic Parfait Goma
  • Lumières : Ludovic Parfait Goma
  • Interprétation : Véronique Essaka-De Kerpel et Ludovic Parfait Goma
  • Affiche ou visuel : Francis Millet

Galerie photos :

la louche photo 2

la louche photo 1

photos : James Bihouise

Video :

Sarah Cotten

La Louche en or – vidéo

La presse en parle :

PARISCOPE :

« Ce spectacle est tout simplement magnifique …»   

LAMUSE :

« La Louche en or est une belle invitation au voyage au pays de l’imaginaire africain…» 

TÉLÉRAMA :

« Une belle histoire dépouillée de tout artifice que l’on a simplement plaisir à écouter…»                                                                                         


FIGAROSCOPE :

« À voir absolument{…}la recette magique pour prendre conscience de à quel point l’eau est précieuse »