Bizarre, Bizarre

affiche de « Bizarre, bizarre »

Création Compagnie Courant d’Art Frais (2009)

Durée du spectacle : 45mn
Tranche d’âge : à partir de 3 ans

L’histoire :

Mystère de bac à sable
pour détectives en herbe

Rien ne va plus chez la famille Fadièse. Depuis ce matin, leur grande maison est le théâtre de phénomènes étranges, signes d’une présence invisible : des objets disparaissent inopinément et des bruits inquiétants se font entendre.
Tous les membres de la famille sont bien décidés à lutter contre cette force mystérieuse. Mais sauront-ils rester maîtres de la situation lorsque leur redoutable adversaire se révèlera être un adorable petit bébé géant ?

Distribution :

  • Texte : Nadège Beaubois, Madeleine Mainier et Valérie Martin
  • Mise en scène : Madeleine Mainier
  • Décor et scénographie : Pascal Crosnier
  • Costumes : Christine Cattoni
  • Lumières : Claire Dereeper
  • Manipulation : Nadège Beaubois et Valérie Martin
  • Affiche : Valérie Martin

Galerie photos :

Théâtre Astral | Bizarre, bizarre...   : photo 1Théâtre Astral | Bizarre, bizarre...   : photo 2Théâtre Astral | Bizarre, bizarre...   : photo 3Théâtre Astral | Bizarre, bizarre...   : photo 4

photos : Courant d’Art Frais

Video : Bande annonce

video : Brice Notin

La presse en parle :

Elles ne sont que deux, artistes complètes et jeunes femmes magiques, et manipulent … 15 marionnettes ! (…) Avec un ingénieux dispositif qui dévoile chaque pièce de la maison sur 3 étages (Pascal Crosnier), nous pénétrons, voyeurs coquins, dans l’intimité des personnages et de leurs petites névroses. Les marionnettes sont formidables de finesse et de drôlerie, et les dialogues, les situations cocasses au possible. Les enfants rient, écarquillent leurs prunelles, tendent l’oreille. C’est familier et étrange, comme un bébé qui vient tout perturber, et nous avec !

Première.fr (mars 2010) – Hélène Kuttner

Les nombreuses petites marionnettes sont parfaitement manipulées dans un beau castelet. Les enfants entrent très vite dans l’histoire et rient franchement.

La Muse (29 septembre 2009) – Murielle Desveaux

(…) Un immense castelet représentant une maison et d’amples pièces au décor réaliste est le lieu de la trame de Bizarre, Bizarre… L’action est soutenue par des marionnettes faites de carton pâte. Les rideaux s’ouvrent sur un évènement à la fois, les manipulateurs de marionnettes jouent tantôt à vue, tantôt s’effacent. Les relations entre les personnages font écho à chaque spectateur, la vie d’une famille est digne d’une intrigue. Les commentaires des enfants valsent d’entrée: « Ils sont au travail, arrête tes bêtises bébé ! » Bizarre, Bizarre montre combien les désirs et les objectifs de chacun sont modelés par le surgissement d’un événement inattendu. Un spectacle qui révèle combien les mots ne parviennent pas toujours à exprimer les sentiments face à l’être neuf et spontané. Un théâtre visuel aux dialogues vifs, qui fait la part belle aux petites attentions.

Les Métiers de la Petite Enfance (février 2010) – Bruno Lomenech