Souris, dit le chat

affiche de «Souris, dit le chat»

Création Théâtre Astral (2009)

Durée du spectacle : 50mn
Tranche d’âge : 3 à 9 ans

L’histoire :

« Paulin vit dans le gris une morose existence.
Un jour, son chat, surnommé CHA, se transforme par enchantement et emmène son maître à travers le monde à la recherche de son sourire. D’un continent à l’autre, il lui fera passer une série d’étapes qui redonneront un peu de couleur à sa vie…»

Un voyage initiatique à travers lequel les chats nous parlent de nous, de la diversité et de la richesse de ce monde et de la chance que nous avons d’avoir cet outil magique au coin des lèvres…

Distribution :

Galerie photos :

Théâtre Astral | Souris, dit le chat : photo 1Théâtre Astral | Souris, dit le chat : photo 2Théâtre Astral | Souris, dit le chat : photo 3Théâtre Astral | Souris, dit le chat : photo 4Théâtre Astral | Souris, dit le chat : photo 5

photos : Fanny Vambacas

Video : Bande annonce

video : Didier Massot

Chanson : Viens avec moi

Chanson : Souris, m’a dit mon chat

La presse en parle :

Denis Lefrançois livre une comédie musicale pétillante servie par de bons comédiens. Les décors sont inventifs et permettent en un clin d’œil de nous emmener de l’Asie à l’Afrique, en passant par la forêt amazonienne (…)
Une belle surprise que nous propose une fois de plus la compagnie du Théâtre Astral.

Pariscope (octobre 2009) – Caroline Munsch

Paulin est triste. Paulin est gris. Il passe sa vie enfermé dans sa maison grise avec son chat … gris. Il n’a que des problèmes et pas de solutions. Grâce à l’intervention du bon docteur Smiley et de sa formule magique, le matou apathique se change en un énergique compagnon qui l’emmène faire le tour du monde. Les enfants participent à ce spectacle sur la mélancolie, interprété de façon rythmée et sans morosité, avec une joie. Ils crient, chantent et poussent des « Oh ! » admiratifs, lorsque les panneaux colorés du décor se déroulent, donnant l’ambiance des différents pays : vert lumineux pour l’Amazonie, orange vif pour l’Afrique (…).

Télérama (octobre 2009) – Françoise Sabatier-Morel

Article sur le web :

Un Québécois qui fait rire les (petits) Français